Groupe
3e
Constructeurs
d'alternatives

Perspectives

Face au manque d'audace des Etats afin de limiter le rythme de progression du réchauffement climatique, le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, et le Premier ministre britannique, Boris Johnson, ont décidé de coorganiser un sommet pour marquer la célébration du cinquième anniversaire de l'Accord de Paris sur le climat.

L'événement, qui réunira les dirigeants du monde entier ce 12 décembre a pour objectif de faire pression en faveur d'une action et d'une ambition beaucoup plus grandes en matière de climat. D'après l'ONU, le monde est en effet encore loin d'être sur la bonne voie pour limiter l'augmentation de la température mondiale à 1,5 °C, comme le suggère l'Accord de Paris.

Parallèlement, le gouvernement français a lancé en septembre dernier un plan de relance consacrant 30 milliards d'euros à la transition écologique. Ce plan s'articule, concernant cette thématique verte, autour de 3 grands axes : le transport avec 11 milliards d'euros (dont 4.7 pour le ferroviaire), l'énergie (l'industrie nucléaire qui devrait récupérer 470 millions dont 200 millions d'euros de soutiens directs et l'hydrogène qui bénéficierait de 7 md d'ici 2030) et l'agriculture. Un signal fort en faveur du climat selon certains, une parodie pour les autres… Les experts ferroviaire, hydrogène et nucléaire du Groupe 3E nous disent ce qu'ils en pensent dans ce premier numéro de la newsletter Perspective.

Et parce qu'il est difficile d'aborder le Nucléaire sans évoquer un autre sujet au coeur de l'actualité, nous ferons également le point sur Hercule, projet de réorganisation d'EDF qui prévoit notamment une séparation entre ses activités nucléaires et renouvelables et contre lequel les fédérations Mines-Énergies CGT, CFE-CGC Énergies, FCE-CFDT et FO Énergie et Mines ont appelé les salariés à la grève le 26 novembre dernier. 

 

Bonne lecture

Le groupe 3E

consulter Perspectives